Pour contracter un emprunt, une assurance solde restant dû est nécessaire. Que se passe-t-il si vous


Pour vous assurer, les assureurs vous poseront une série de questions afin d'évaluer le risque que vous représentez. Si vous êtes un « cas normal », il n'y a alors aucun problème. Si vous avez des problèmes de santé ou une maladie chronique, la situation sera totalement différente.

L'assureur regardera alors si une prime supplémentaire est nécessaire. Vous arrivez dans une situation ou des informations complémentaires ou des examens médicaux seront demandés afin que l'assureur puisse avoir une vue correcte de la situation.

Nous sommes rapidement confronté à des questions d'ordre moral : quelqu'un peut-il être refusé car il est malade ? Car il a été malade et est maintenant guéri ? A combien peuvent s'élever ces primes supplémentaires ? Que se passera-t-il si vous ne pouvez pas avoir d'emprunt car il n'y a pas d'assurance possible pour vous ?

Une loi du 21 janvier 2010 réglemente l'accès des malades chroniques à l'assurance solde restant dû. Cette loi a été contestée par Assuralia, l'association des compagnies d'assurances.

La cour constitutionnelle a fait appel de la contestation de cette loi par Assuralia. Ce recours a aujourd'hui été rejeté.

Conclusion :

Nous pouvons comprendre qu'il est difficile de régler ce problème ; la loi va très certainement exiger des tâches administratives supplémentaires lors d'une demande de la part d'un malade chronique ainsi que lors de la gestion de la prime correcte. Mais d'un point de vue humain, il est impensable que ce groupe de personnes ne puisse avoir la possibilité de construire une maison ou d'avoir accès à un emprunt. Une société doit trouver des solutions à ce genre de problématique sans quoi elle ne mérite plus le nom de « société ».

Featured Review
Binnenkort komen hier posts
Nog even geduld...
Tag Cloud